Bienvenue

Bande acc r2

COLOMBIER SOUS PILAT

Ce site a pour objectif de vous présenter notre petite commune de Colombier. Vous y trouverez des informations pratiques, les informations touristiques et toute l'actualité.

Vous pouvez parcourir le site Colombier à l'aide des liens de navigations dans le menu.

Nous vous souhaitons une bonne visite et nous ésperons que vous trouverez les informations que vous cherchiez.

N'hésitez pas nous contacter par mail pour la mise à jour du site et la publication de vos évènements colombier.mairie@wanadoo.fr

Colombier est un village de 300 habitants situé entre Annonay et Saint-Étienne, culminant à 1430 m au cœur du parc régional du Pilat, dans le département de la Loire. Ses habitants s'appellent les Croquants.

On y élève surtout des bovins, des chèvres, et des poulets. Colombier est connu pour son Menhir, ses sentiers de randonnées, son club de pétanque, et le célèbre guérisseur Laurent Odouard, (1815-1886) dont le buste trône sur la place du village.

 

 conseil municipal du 10/06/2021.Compte rendu ICI

Prochaine réunion le 22/07/2021 à 20h00

Les anciens bulletins communaux sont mis en ligne petit à petit sur la page"vie communale" Voici enfin le tout premier de la série: Quasiment introuvable, nous avons la joie et le privilège de vous présenter le Bulletin 1996 ICI

Sentiers pédestres de Colombier à télécharger ici.

 

 

 

Une fleur remarquable sur l'aire de jeux

Orchis bouc

Il n’est pas rare à Colombier de pouvoir admirer dans les prairies fleuries ou sur les talus quelques belles orchidées sauvages, l’Orchis tacheté ou l’Orchis bouffon, dans une gamme de couleur qui va du rose pâle au pourpre, mais la grande orchidée solitaire qui pousse en ce moment près des petits jeux de la commune, chemin de l’école, est tout à fait spectaculaire, rare (chez nous) et remarquable.
Il s’agit de l'Orchis bouc, ou Himantoglosse bouc, qui doit son nom à son odeur désagréable ...et peut-être aussi à ses labelles extrêmement long et enrubannés évoquant une barbe de bouc ...

cueillette des myrtilles

Conformément aux dispositions de l'article L.120-1 du Code de l'environnement, le projet d'arrêté préfectoral autorisant la cueillette des myrtilles, à l'aide de tous instruments accessoires, dans le département de la Loire, a été mis à la consultation du public.
Suite aux remarques formulées à cette consultation, relatives au stade de maturité des myrtilles, la date est fixée au samedi 7 août 2021 à 8 h

Revue de presse.

Op edf
Coupe alex
Scouts

Une nouvelle source d'eau potable

Réseau  d'eau  potable

Décidément l'eau se fait rare à la fin de l'été dans le Pilat. Nous avons vu les sources superficielles se tarir et nos captages baisser de manière inquiétante. Heureusement nous avions anticipé ce risque en intervenant de manière radicale sur l'étanchéité du réseau:
-Entre Mamey et le réservoir de Varannes nous avions 600m de conduite en PVC collé datant des années 70 avec des fuites que nous ne pouvions pas  localiser, nous avons  remplacé cette section par un Plymouth de 40 tiré en ligne droite a travers les prés. Nous avons ainsi gagné plus de 10 m3/jour.
-Une importante fuite au bourg que nous recherchions depuis longtemps a été détectée et réparée, aux dépens des framboisiers de Michou...
-Aux Roches un branchement défectueux en bord de route à été remis à neuf.

Alimentation  de  nos  voisins  et augmentation  des  ressources

Le réseau d'eau de Colombier s'est étendu en 2020 sur nos limites ouest et est :
Coté Bourg Argental, nous alimentons un nouveau réservoir situé au dessus de la Fargère en limite communale avec Thélis. La prise d'eau sur notre réseau se trouve  un peu avant le  chemin du Mont, et là, commence un nouveau réseau mis en place par Bourg argental pour alimenter ce secteur.  
Coté Saint Appolinard, l'extension commence au Sauzet puis se divise en deux au niveau de la ferme Girodet pour alimenter d'un coté Buet et de l'autre Le Verdier, cette extension restant propriété de Colombier sera gérée et entretenue par nos services.
Ces extensions n'auraient pas pu se faire sans augmenter nos ressources: historiquement trois captages alimentent le réservoir de Vernolon, départ de tous les réseaux communaux. Le premier situé à coté de la ferme de Jean Luc Rouchouze a peu à peu faibli au cours des années et les travaux que nous avons engagés pour le relancer n'ont rien donné. Le deuxième captage situé un peu plus loin en direction de l'auberge est plus efficace. A lui seul il représente 80% des ressources.
Le troisième captage (Rochettes) situé au dessus de la route de Saint Étienne est plus récent mais n'apporte qu' un modeste complément aux ressources.


Le  nouveau  captage

La nouvelle source que Colombier a captée se situe sur les pentes du crêt de l'Aireiller à 1200m d'altitude. Son rendement suffirait à lui seul à alimenter toute la commune, mais ce n'est pas son seul intérêt: il peut nous permettre vu son altitude de nous passer des pompes pour alimenter l'antenne qui va jusqu’à Bourg Argental.
Les travaux de captage ont été menés à bien: un bâtiment équipé de différents bacs destinés au traitement de l'eau est en place. Il ne reste plus qu'à relier la ressource au réseau communal ce qui, espérons-le, pourra se faire avant la prochaine sécheresse.

Le réseau de Colombier est géré directement par la mairie. Dans la nouvelle équipe communale c'est Jérôme Gache qui s'est attelé à la lourde tâche de suivre les antennes, gérer les traitements, intervenir sur les fuites avec l'employé communal, succédant ainsi à René Oriol qui a fait un énorme travail lors des deux mandats précédents...

PLAN  DU  RESEAU

Où passent les conduites d'eau ? C'est parfois un casse-tête pour trouver les canalisations les plus anciennes: la seule carte existante qui date des années 1970 a la triste particularité d'être en partie fausse car établie avant travaux. Nous possédons aussi des cartes extrêmement précises des réseaux plus récents, mais séparément et pas actualisées lors de nouveaux branchements ou prolongements.
Un gros travail de synthèse à été effectué cette année; une carte précise et complète a été dressée grâce à des enquêtes et des relevés de terrain effectués par l'employé communal. Nous avons aussi établi un dossier photographique coté de toutes les vannettes de branchement (bouches à clé) indispensables pour ouvrir et fermer l'eau des particuliers.

Règlement eau potable

  • Nom du fichier : Reglement service eau potable 30 06 2006
  • Taille : 889.26 Ko

Télécharger

La gestion du réseau d'eau potable est encore actuellement une prérogative de la mairie.

C'est aussi l'affaire de tous tant dans l'utilisation que dans la pérénisation du réseau et des services associés. Depuis cette année, l'ensemble des habitants de Colombier bénéficie de l'eau potable grâce à l'extension du réseau existant.

Aussi, il parait important que chacun prenne conscience des enjeux et participe activement à une gestion saine de l'eau potable.

Il convient ainsi de rappeler que le règlement s'applique à chaque instalation et doit être scrupuleusement respecté pour l'intérêt commun.

Ca chauffe !!!!

Après de longs travaux, les premiers essais du nouveau système de chauffage ont commencé au bourg. La commune s'est en effet équipé d'une nouvelle chaudière à plaquettes de bois.

La chaudière bois maintient une boucle de tuyaux enterrés et remplie d’eau a environ 70 degrés.

Sur cette boucle sont installés des échangeurs qui permettent le chauffage de divers locaux gérés  indépendamment : salle des fêtes, école, mairie, et 9 appartements de la commune dont 3 libres à la location dès février prochain.

La gestion du chauffage sera adaptée à chaque local.

Par exemple, à l’école, un programme sera mis en place pour fixer les températures en fonction de l’occupation des élèves (vacances, week-end … ). Le réseau de chaleur peut être piloté à distance à l’aide d’un simple ordinateur. Le SIEL est ainsi à même de détecter les pannes éventuelles et d’organiser les interventions du service technique.

La chaudière dispose d’un silo de stockage de bois de 40m3.

Une chaudière fioul est prévue pour renforcer la chaudière bois en cas de températures extérieures très basse.

La plaquette forestière « domestique » (petite granulométrie et taux d’humidité de 20 à 30%) est le résultat du broyage par des engins mécanisés des rémanents de l'exploitation forestière ou de bois de faible diamètre dont c'est souvent la seule valorisation possible.

Elle se présente sous forme de petits morceaux de bois d'environ 2x2x5 cm

 

Cette installation permettra de réaliser des économies substtantielles en rapport du systeme précédent devenu obsolète et trop onéreux. Par ailleurs, c'est un nouvel effort en faveur du développement durable.